La Thérapie du voyage, c’est quoi ?

La thérapie du voyage a été imaginée pour les personnes âgées atteintes de maladies neurodégénératives (Alzheimer ou maladies apparentées). Elle permet de pour réduire les troubles du comportements, notamment la déambulation, et retarder la perte d’autonomie. Cette thérapie innovante et non-médicamenteuse consiste à simuler un trajet en train dans un décor aménagé, qui apaise les patients. Elle permet aussi une stimulation cognitive, rendue possible grâce à des stimuli psycho-sensoriels.

Quelles sont ses origines ?

La thérapie du voyage a été imaginée en Italie en 2012 par le Dr. Cilesi. Cette idée lui est venue dans le but de répondre aux envie de départ de ses résidents de son établissement à Milan.

Pour quels types d’établissements et de services ?

La thérapie peut être utilisée en EHPAD et en USLD. Les unités spécifiques gériatrique dédiées à la gestion des troubles du comportement (UVA, UHR, UCC, UCAP, PASA) sont également concernées. Les services gériatriques hospitaliers de tout autre domaine concernés par ladite problématique et les Accueils de Jour Thérapeutiques gériatriques peuvent également la pratiquer.

Pour quels types de patients, de pathologies et symptômes ?

Cette thérapie est adaptée aux patients atteintes d’une maladie neurodégénérative, et neurocognitive (Alzheimer ou maladie apparentées) présentant des troubles du comportement de type déambulation, de l’anxiété ou de refus alimentaire.

Quels personnels pour accompagner les “voyageurs” ?

Les patients voyageurs doivent bien sûr être accompagnés durant la séance. Le personnel médical et paramédical ainsi que les rééducateurs, les animateurs ou les aidants peuvent prendre part au voyage s’ils ont été préalablement formé à la méthode par le ou la référente du projet dans l’établissement. 

Si possible, ils peuvent être accompagnés au début par un agent de l’institution ou par toute personne formée à la méthode (même personnel effectuant un service civique). La cabine peut accueillir jusqu’à 4 personnes. Un ou plusieurs membres de la famille peuvent aussi être présent durant le « voyage ».

Comment se forme-t-on à ce type de thérapie ?

La formation se fait via la lecture du protocole d’utilisation fourni avec le dispositif. En fonction du type du lieu et du fonctionnement de l’institution, il est conseillé qu’un ou une référante soit aussi investie de la  formation /démonstration. Elle pourra également reporter les éventuels questionnements sur site ou en équipe. Elle veillera au bon déroulement des accompagnements et aux observations qui doivent être notées à chaque séance.

N’importe quel utilisateur du dispositif peut adhérer au groupe de discussion Facebook “Grand-Via – Communauté soignante” afin de nous communiquer toutes questions ou remarques, ou bien de nous contacter directement via nos coordonnées sur le site.

Pourquoi rejoindre le groupe de discussion privé “Grand-Via, Communauté soignante” sur Facebook ?

Rejoindre ce groupe privé permet de pouvoir échanger entre utilisateurs : retours d’expériences, partages de techniques, éventuelles questions…

Le “voyage” et ses bienfaits thérapeutiques

Quels bénéfices peuvent être envisagés grâce à ce type de thérapie ?

Comme mentionnés sur la page d’accueil, les effets de cette thérapie du voyage sont nombreux. La cabine, par son caractère « contenant » et immersif, permet d’abaisser le niveau de tensions psycho-corporelles. 

La thérapie du voyage prévient et diminue les troubles comportementaux. Ce dispositif favorise l’apaisement, mais aussi les échanges relationnels (communication, lien social), le partage d’émotions et de souvenirs (réminiscence). On peut aussi observer une baisse de la déambulation, parfois dès le 1er voyage. 

Que peut-on voir et entendre dans la vidéo de voyage fourni avec le dispositif ?

Il s’agit d’une vidéo tournée sur les bords de la baie de Somme en été par un temps ensoleillé, d’une durée d’environ 15 minutes. La bande-son a été retravaillée pour n’entendre que les bruits de roulement du wagon et les annonces de départ et d’arrivée en gare. En effet, le déroulement lent de la vidéo et le son du roulement permettent à la personne âgée de pouvoir regarder attentivement les images, sans gêne visuelle. Elle est immergée et bercée dans un « bain sonore » apaisant.

D’autres vidéos vous seront envoyées gratuitement au fur et à mesure de leur disponibilité.

Pourquoi il n’est pas forcément nécessaire de visualiser un trajet de votre localité ?

Le simple fait de pouvoir visualiser un trajet, quel qu’il soit, dans l’atmosphère sensorielle et la “contenance” qu’offre le wagon, permet d’emblée de s’évader, de se détendre et d’échanger. Bien entendu, on peut se dire que l’idéal serait d’avoir un trajet qui puisse parler le plus possible à chaque personne, mais ce n’est pas uniquement cela qui donnera des effets bénéfiques à l’expérience vécue dans le wagon. Il sera toujours possible de rebondir à propos de souvenirs de voyages en train, de paysages connus au cours de sa vie ou de vacances (réminiscence). Aussi, découvrir de nouveaux paysages peut être l’occasion d’attiser la curiosité et de stimuler les capacités cognitives avec une communication également favorisée dans ce type de contexte (observer, décrire, échanger à ce sujet). Il peut amener le discours ou les pensées de la personne âgée vers d’anciens souvenirs, connus, malgré un paysage nouveau, et tout simplement entraîner un état de relâchement des tensions psycho-corporelles, qui est l’un des principaux objectifs recherchés.

La cabine et son aménagement

Quel espace faut-il prévoir pour accueillir le dispositif dans l’établissement ?

La cabine en elle-même mesure 3m de large sur 2,3m de profondeur et 2,3m de hauteur. (Ses mesures intérieures : 2,9m de large / 2,2m de profondeur / 2,2m de hauteur).

Afin de donner l’illusion d’un wagon plus long, il est possible d’ajouter autant de panneaux d’extensions de façade que vous le souhaitez. Ils peuvent être placés de chaque côté des 3 mètres de la façade de la cabine. Ces panneaux d’extensions ont une largeur d’1m. Il est possible de les raccorder entre eux pour aller d’un bout à l’autre de votre pièce. Des ouvertures dans ses panneaux d’extensions vous permettront d’accéder à l’envers du décor en trompe-l’oeil.

Sachez que si vous souhaitez installer le dispositif dans un couloir, la réglementation demande de laisser un espace de passage libre d’au moins 1m40 de large pour ne pas gêner la circulation.

La cabine est-elle démontable et peut-elle être mutualisée entre plusieurs établissements ?

Oui, la cabine a été conçue de manière à pouvoir être démontée et remontée en cas de mutualisation du dispositif entre différents établissements. Comptez 1 journée pour le démontage et 1 autre pour le remontage. Il est nécessaire d’être 2, voire 3 personnes pour effectuer cette opération.

Quid de la garantie ?

La cabine en elle-même bénéficie d’une garantie de 5 ans. La télévision, le luminaire et les fauteuils bénéficient quant à eux d’une garantie de 2 ans (garantie légale constructeur)

Si les opérations ne sont pas assurées par le personnel rattaché à SIGO HEALTHCARE, l’entreprise ne peut évidemment pas garantir les éventuelles casses du décor.

Le wagon est-il accessible aux personnes en fauteuil roulant ?

Oui, la cabine a été pensée de façon à pouvoir accueillir une personne en fauteuil roulant. L’intérieur de la cabine fait 2m90 de largeur et 2m20 de profondeur. Pour plus de praticité, il sera plus aisée de rentrer avec le fauteuil roulant en marche arrière.

Pourquoi des fauteuils individuels et non des banquettes ?

Cela permet, à l’inverse d’une banquette, de retirer facilement un fauteuil du wagon pour laisser un accès à un fauteuil roulant. En effet, les fauteuils ne sont pas fixés au sol. De cette manière, il n’y a pas de perte d’une place, les trois autres fauteuils du train pouvant rester dans le wagon. Nous avons choisi ce type de fauteuils car nous recherchons avant tout le confort de la personne âgée. Il est équipé d’un dossier haut permettant de reposer la tête. De plus, sur ce type de fauteuil, le tissu amène un côté plus chaleureux. La présence d’accoudoirs permettent à la personne âgée de pouvoir s’asseoir et se redresser en sécurité.

Quid de l’installation électrique et des normes de sécurité ?

Afin d’alimenter la télévision et le luminaire, la présence d’une, voire deux prises d’électricité dans la pièce est nécessaire. 

S’il n’y a qu’une seule prise dans cette pièce, la réglementation autorise l’utilisation de rallonges multiprises au sein des établissements tant qu’elles n’entravent pas la circulation. 

Le dispositif dans son ensemble a été conçu pour répondre aux normes de sécurité incendie en vigueur définies dans le document établi par l’ANESM (Agence nationale de l’évaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médico-sociaux). Ce document est librement accessible sur le site de la HAS, Haute Autorité de santé, au lien : https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2018-10/fiche-repere_jetu.pdf 

Est-il possible de personnaliser les couleurs du décor ?

Bien sûr ! Sur la base du design original, nous pouvons modifier pour vous les couleurs de la façade du wagon et de la bande placée mi-hauteur à l’intérieur pour qu’elles correspondent à l’image de votre établissement. Il est aussi tout à fait possible d’y placer les logos de vos éventuels financeurs / mécènes.


Accompagnement au Financement

Où trouver des financements nécessaires à l’acquisition du dispositif Grand-Via ?

Les maladies neurodégénératives sont un enjeu sociétal majeur. Plusieurs organismes institutionnels sont à-mêmes d’aider votre établissement à financer l’acquisition d’un wagon thérapeutique. 

Par le biais d’appels à projets, votre Agence Régionale de Santé (ARS) et votre Conseil départemental sont les interlocuteurs à privilégier dans un premier temps. Parallèlement , n’hésitez pas à solliciter une aide financière ou des dons auprès de Fondations liées à la maladie d’Alzheimer de votre département ou région. Les clubs du Rotary et les entreprises privées avec une politique de mécénat peuvent également soutenir votre démarche. Vous pouvez aussi solliciter les groupes mutualistes qui assurent des résidents de votre établissement.

Pouvez-vous nous aider à candidater aux appels à projets ?

Nous avons rédigé un “document support” pour vous aider dans vos dossiers lors de vos demandes de financement. Il comprend les informations généralement demandées pour ce type de démarche. 

Envoyé en format WORD, ce document vous sera utile pour remplir vos formulaires. Il vous fera gagner un temps précieux. N’hésitez pas à nous contacter pour nous le demander !

 


D’autres questions ?

Si jamais vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à nous les envoyer. Nous y apporteront les réponses avec plaisir et les ajouterons sur cette même page.

CONTACT

    Grand-Via, la thérapie du voyage en EHPAD

    par Sigo Healthcare,
    Innovations ludiques pour la santé.

    41 avenue Paul Claudel
    Pépinière du Biolab
    Pôle Santé Amiens Métropole

    Jean-Christophe Froment, Julie Ernecq & Elyse Leroi

    Du lundi au vendredi, de 10h à 18h
    Téléphone : 06 52 11 83 02
    ou 07 69 69 11 40 (service commercial)